Situation géographique

 

 

Au pied du dernier contrefort du Jura, sur la rive droite du Rhône, à l'endroit où le fleuve sort de la zone montagneuse et s'infléchit vers l'ouest, puis vers le sud ouest, là est Saint Sorlin.

 

La falaise calcaire, haute et colorée, continue ou presque, depuis Sault Brénaz, est rompue au niveau du village par des effondrements qui ont laissé subsister des socles rocheux, qui ont servi de bases à des constructions très anciennes.

Au flanc du plus considérable de ces socles, un phénomène géologique, la « Pouponne », énorme menhir naturel, qui semble menacer le village. La falaise de la rive gauche du Rhône, avec sa pente d'éboulis boisée, s'infléchit aussi à l'ouest, et constitue l'extrémité nord de l'île Crémieu, avec à ses pieds, le village de Vertrieu, qui est un peu la réplique de Saint Sorlin.

 

Texte de A. Martelain, copie d’une plaquette réalisée par l’association « les Amis du Vieux Saint Sorlin »
Abréviation M.H. = Monument Historique
BIBLIOGRAPHIE : Mlle J. JARRIAT : « Saint Sorlin » BSNAA, 1951, « La maison de St Christophe » BSNAA, 1967; Abbé J. PAUL-DUBREUIL: « Saint Sorlin », 1964; Richesses touristiques et archéologiques du canton de Lagnieu (pré inventaire), 1988

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies de saint-sorlin-en-bugey.info et de tiers permettant le bon fonctionnement du site, la réalisation de statistiques de visites et de mesure d’audience. Pour en savoir plus et, notamment, pour s'opposer à leur installation, nous vous invitons à consulter notre politique de confidentialité.